Pourquoi apprendre le portugais ?

Publié le 02/08/2017 par Assimil
0 commentaire

Avec plus de 250 millions de locuteurs natifs et une diffusion de plus en plus importante, le portugais est en passe de devenir la nouvelle langue étrangère à la mode. Que ce soit pour voyager, s’expatrier ou travailler dans un pays lusophone, parler portugais devient incontournable.

Le portugais : une langue plus importante qu’on ne le croit

Le portugais n’est pas forcément la première langue à laquelle on pense lorsqu’on parle d’apprentissage de langue étrangère. Et pourtant, la langue de Magellan tient une place importante sur la scène mondiale actuelle. Et cela ne semble pas près de changer.

Serait-ce le moment d’apprendre le portugais ?

Le portugais est parlé par plus de 250 millions de locuteurs natifs environ. Il s’agit de la 3e langue européenne la plus parlée au monde, derrière l’anglais et l’espagnol. Au niveau international, le portugais se place à la 7e position des langues les plus parlées au monde. Et cette tendance ne semble pas près de s’inverser. D’après l’UNESCO, d’ici 2050, le portugais sera parlé par environ 335 millions de personnes dans le monde. C’est donc le moment idéal pour se lancer dans l’apprentissage de la langue.

Le portugais et Internet

Le portugais est la 5e langue la plus parlée sur Internet, derrière l’anglais évidemment, le chinois, l’espagnol et l’arabe. Le français se positionne 9e au classement, avec plus de 50 millions d’utilisateurs en moins par rapport au portugais. Parler le portugais permet donc d’échanger avec de nombreux internautes supplémentaires et d’accéder à davantage de contenu sur Internet, puisque l’on retrouve 2,6 % environ de contenus en portugais sur la toile.

Être plus mobile grâce au portugais

L’histoire du portugais est étroitement liée à la conquête du monde, par les explorateurs du XVe et du XVIe siècle. Il n’est donc pas étonnant de trouver des pays ayant le portugais comme langue officielle sur 4 continents.

Voyager grâce au portugais

Si le portugais est fortement représenté en Amérique avec le Brésil et en Europe avec le Portugal, on oublie que cette langue est parlée officiellement en :

  • Afrique : en Angola, au Mozambique, au Cap-Vert, en Guinée-Bissau, en Guinée-Equatoriale, à Sao Tomé-et-Principe ;
  • Asie : à Goa, à Daman et Diu, à Malacca, à Macao et au Timor oriental.

On a tendance à penser qu’il suffit de parler anglais pour voyager. Si la langue de Shakespeare est bien pratique, il n’empêche que lors d’un voyage à l’étranger, en dehors des grandes villes, les locaux apprécient toujours les touristes qui font l’effort de parler leur langue. Parler portugais permet donc de poser ses valises dans bien des pays, de découvrir de nouvelles cultures et d’échanger avec les locaux. À noter que ces dernières années, le Portugal séduit de plus en plus de touristes. En 2016, le pays a accueilli 11,4 millions de touristes étrangers, soit une hausse du tourisme de 12,7 %.

Apprendre le portugais pour s’expatrier

Les pays lusophones (parlant le portugais) offrent de réelles opportunités en matière d’expatriation, que ce soit les jeunes actifs en quête d’aventures ou les retraités qui souhaitent expérimenter la vie portugaise. Le Portugal attire particulièrement les retraités depuis plusieurs années. Sa situation géographique proche de la France, le soleil, le coût de la vie plus abordable et aussi une fiscalité avantageuse font du pays de Vasco de Gama une destination de choix pour nos retraités. Or, c’est toujours mieux de parler la langue du pays où on compte vivre afin de faciliter la communication et l’intégration.

Le portugais : une langue d’opportunités professionnelles

Apprendre et pratiquer le portugais est un véritable avantage dans le monde du travail grâce notamment à l’essor récent du Brésil et au tourisme.

Parler portugais : un avantage sur le CV

Il est toujours avantageux de parler une langue étrangère sur le marché du travail. Depuis plusieurs années, l’anglais n’est plus la seule langue qui offre de belles opportunités d’emploi. Le mandarin, l’allemand ou encore l’espagnol permettent de trouver des postes à l’international. C’est également le cas du portugais qui est considéré comme la 6e langue des affaires dans le monde. Et pourtant, peu de Français peuvent se targuer de parler le portugais. La concurrence sur le marché du travail est donc moindre, ce qui constitue un véritable avantage, d’autant que les échanges commerciaux entre la France et le Portugal sont relativement importants et que depuis quelques années, on note une hausse des échanges entre l’Hexagone et le Brésil. Par ailleurs, plus de 850 filiales françaises sont basées au Brésil et emploient près de 500 000 personnes. Parler portugais ouvre donc les portes de l’expatriation en Amérique du Sud.

Les secteurs qui recrutent des lusophones

Les principaux secteurs d’activité nécessitant la connaissance de la langue portugaise sont donc en toute logique le commerce international et l’import-export, mais aussi le tourisme et l’hôtellerie. La France est la 2e destination touristique préférée de nos voisins portugais et de nombreux Brésiliens issus de la classe moyenne du pays viennent passer leurs vacances dans l’Hexagone. Le boom touristique au Portugal peut également favoriser l’embauche d’interprètes et de guides touristiques maîtrisant le français et le portugais.

Un autre secteur pouvant bénéficier d’un locuteur portugais n’est autre que l’humanitaire. Rappelons que la langue est parlée dans certains pays d’Afrique comme l’Angola ou le Mozambique où des missions humanitaires sont organisées. Une occasion supplémentaire de se démarquer des autres candidats.

Le portugais : une langue facile à apprendre pour les Français

Le portugais est une langue romane, tout comme l’espagnol, l’italien… et le français. Grâce à un héritage latin en commun avec les autres pays du sud de l’Europe, le portugais partage la même structure grammaticale (sujet-verbe-complément). Le vocabulaire est également similaire au français, même s’il se rapproche encore davantage de l’espagnol ou de l’italien. Donc, apprendre le portugais sera naturellement plus facile pour un Français, d’autant plus s’il connaît déjà les bases de l’espagnol ou de l’italien.

Si la prononciation semble difficile à maîtriser de prime abord, l’immense culture portugaise, capverdienne et brésilienne notamment peuvent apporter de l’aide, grâce à la musique ou au cinéma. Le tout est d’habituer l’oreille à la prononciation et à un accent. Ensuite, il faut se lancer et oser s’exprimer, tout en s’attachant à prononcer les accents toniques et certaines diphtongues pour bien se faire comprendre.

Assimil vous accompagne …

Assimil met à votre disposition des méthodes d’apprentissage du portugais à tous les niveaux. La collection sans peine vous propose d’apprendre le portugais ainsi que le portugais du Brésil. Pour les plus jeunes, le portugais s’apprend en chantant.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
61 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
55 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
52 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
33 commentaires

derniers commentaires

Bonne question, ça se rapproche !

Éditions Assimil
21/08/17

au hasard

« Le seul point difficile
du japonais, c’est l’écriture »
Entretien avec Catherine Garnier

12/03/14
12 commentaires

Tim Doner
à la Polyglot Conference 2015

15/12/15
0 commentaire

Les e-méthodes désormais en coffret

22/09/15
0 commentaire