Retour d’expatriation :
comment bien le gérer ?

Publié le 12/10/2016 par Assimil
0 commentaire

Le retour d’expatriation est parfois difficile à vivre en raison de la nostalgie de l’ancien pays d’accueil mais aussi des nombreuses démarches à effectuer, que cela soit d’un point de vue administratif ou professionnel. Le point sur les éléments à ne pas oublier lorsque l’on s’apprête à rentrer et conseils pour mieux vivre son retour en France.

Retour d’expatriation et formalités administrative

Retour d’expatriation rime souvent avec formalités administratives. Il n’est pas rare que les expatriés non préparés se retrouvent submergés par le nombre de démarches à effectuer. Le mieux est de se pencher sur la question entre 6 et 3 mois avant le retour en France. Parmi les démarches à accomplir figurent notamment :

  • La demande de radiation du registre des Français de l’étranger ;
  • La demande de suppression des listes électorales (sans quoi vous ne pourrez pas vous réinscrire en France et voter) ;
  • La demande d’une attestation de changement de résidence ;
  • Le signalement de son déménagement aux instances en charge des impôts, de la sécurité sociale, mais aussi auprès de la banque ;
  • La résiliation des contrats auprès de ses fournisseurs d’énergie, d’internet et/ou d’abonnement téléphonique ;
  • L’obtention d’un quitus fiscal, un document qui permet de montrer que votre véhicule (si vous en avez acquis un) est en situation régulière en ce qui concerne la TVA ;
  • La recherche des établissements scolaires pour vos enfants si vous en avez ;
  • La vérification de la prise en compte de tous les changements familiaux (mariage, naissance, divorce), par l’administration française. Il faudra également s’assurer d’avoir tous les justificatifs nécessaires.

La réintégration du système de sécurité sociale français, la demande de mise en place du versement d’une allocation-chômage sont d’autres aspects à prendre en compte.

À noter que les démarches de réintégration à l’administration française prennent généralement du temps. Rares sont les ex-expatriés qui ont réussi à en venir à bout 6 mois après leur retour… Le calme et la patience seront donc de rigueur.

Réactiver son réseau professionnel en France

En réalité, cette démarche doit être prise en considération bien avant le retour d’expatriation, et même avant le départ.

Si l’on effectue une mission pour son entreprise à l’étranger, il s’agit de ne pas perdre le contact avec ses anciens collaborateurs. Prenez de leurs nouvelles, interagissez avec eux sur les réseaux sociaux professionnels, prenez le temps de les rencontrer lorsque vous revenez pour des courts séjours professionnels en France… Cela vous permettra de suivre l’activité de l’entreprise à distance et de ne pas vous faire « oublier ». Garder le contact facilitera également peut-être votre retour au sein de l’entreprise et vous aidera potentiellement à obtenir un poste convenant à vos attentes.

Si malgré vos efforts, le retour d’expatriation ne se passe pas comme vous le souhaitez d’un point de vue professionnel, il ne faudra pas hésiter à démarcher d’autres entreprises, de préférence avec une dimension internationale afin de mettre à profit votre expérience à l’étranger.

Régler la question du logement

Savoir où l’on va « échouer » en rentrant est primordial, surtout lorsque l’on rentre avec sa famille. Retour temporaire chez un parent proche, chez des amis, location d’un logement de transition, retour dans un logement dont vous êtes propriétaire : plusieurs alternatives sont possibles. Dans tous les cas, il faudra trouver une solution quelques mois avant le retour afin d’éviter les mauvaises surprises.

Si vous envisagez de louer, penser à prévoir quelques voyages en France pour vos démarches, ou faites appel à une agence immobilière ou un proche qui fera les recherches et démarches pour vous.

Si vous avez fait louer votre bien, il faudra penser à notifier le locataire de votre retour selon les modalités indiquées sur le bail.

Le déménagement

Au moins 6 mois avant le retour en France, renseignez-vous sur les entreprises de déménagement internationales. Demandez des devis détaillant les services fournis, le niveau de couverture de l’assurance, les taxes appliquées ou encore les éventuels frais de douane à prévoir. L’idée est d’opter pour la société offrant le meilleur rapport qualité/prix/temps d’acheminement.

Bon à savoir 

Réaliser un inventaire détaillé des biens à transporter et se renseigner sur les droits de douane est indispensable. À noter que selon le pays dont vous revenez, vous pouvez être exonérés.

Prendre du recul

Le retour de l’étranger, surtout après plusieurs années, s’avère parfois amer. La nostalgie n’est jamais très loin et peut fortement influer sur le moral et gâcher le retour en France.

Même si votre vie d’expatrié vous manque, attention à ne pas trop l’idéaliser et à ne pas oublier les périodes moins évidentes que vous avez pu vivre pendant votre séjour. Chaque pays, quel qu’il soit, a ses avantages et ses inconvénients : essayez d’appréhender la France avec un œil nouveau et un esprit ouvert, comme vous l’avez probablement fait en arrivant dans votre pays d’expatriation. Cela vous permettra d’être plus serein(e) et facilitera votre réintégration.

Sortez avec vos amis ou votre famille, visitez les sites touristiques de votre région pendant les week-ends, explorez votre quartier en étant à l’affût de ses évolutions, inscrivez-vous à une activité… En bref restez actifs !

Garder un pied à l’étranger

Pourquoi ne pas partager votre expérience professionnelle et dispenser vos conseils aux expatriés et futurs expatriés ? Il existe plusieurs manières de le faire comme ouvrir un blog, intégrer des communautés d’expatriés sur les réseaux sociaux ou sites dédiés et apporter votre aide lorsque vous en avez l’occasion, etc.

Prendre part à des réunions d’anciens expatriés est également une option intéressante.

Voyager

Pour combler un éventuel manque, une solution : voyager dès que vous en avez l’occasion. Que cela soit dans votre pays d’expatriation pour renouer avec lui et vos amis/connaissances, ou ailleurs pour apaiser votre soif de découvertes, un seul mot d’ordre, se faire plaisir et continuer à développer son ouverture d’esprit.

Et si jamais le manque se fait toujours autant sentir au bout de quelques mois il sera peut-être temps de repartir…

Le retour en France, surtout après une longue expatriation, peut constituer une expérience difficile. À certains égards, il s’agit d’une nouvelle expatriation puisqu’il est nécessaire de se réadapter à son pays. Toutefois, bien préparer  son retour, garder un état d’esprit positif et bien s’entourer peut vous aider à mieux vivre cette transition.

Assimil vous accompagne…

Pour parfaire votre maîtrise des langues, Assimil met à votre disposition plusieurs méthodes ainsi que des guides de conversation. Chinois, brésilien, arabe marocain, anglais, allemand : de nombreuses langues sont disponibles !

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
111 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
103 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
61 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
57 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
55 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
52 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

Le roumain, Ionesco et la méthode Assimil : entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
33 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Polyglot Conference 2016:
interview with Richard Simcott

22/07/16
0 commentaire

« La librairie Assimil n’attend que vous ! »

23/01/14
25 commentaires

Chinois : entretien
avec Hélène Arthus et Mei Mercier

01/03/16
24 commentaires