Vivre à l’étranger :
qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Publié le 08/03/2017 par Assimil
0 commentaire

moving house across the world, expat life

S’aventurer dans un nouveau pays, partir à la découverte d’une nouvelle culture, se redécouvrir : vivre à l’étranger est une expérience exceptionnelle qui change un individu et fait évoluer son rapport au monde. Il faut toutefois garder à l’esprit que l’expatriation est loin d’être complètement idyllique et que l’expatrié est généralement confronté à quelques difficultés pendant son séjour. Gros plan sur les plus courantes.

Les écarts culturels, principale difficulté lorsque l’on vit à l’étranger

La cuisine, la langue, les coutumes et traditions, les formules de politesse, les références culturelles, etc. : vivre à l’étranger rime avec la découverte d’une nouvelle culture.

Il est courant que l’expatrié alterne entre phases d’excitation face à la nouveauté et phases de déstabilisation. Il doit « désapprendre » une partie de sa culture et embrasser pleinement celle qui lui est présentée afin de pouvoir s’intégrer dans son nouveau pays.

Lorsque l’on part en famille, le travail d’appropriation ne se limite pas à soi, il faut aussi accompagner ses enfants et les guider afin qu’ils s’intègrent le mieux possible. Un travail qui n’est pas toujours évident lorsque l’on a des enfants qui étaient scolarisés en primaire, collège ou lycée dans le pays d’origine et qui se retrouvent déracinés du jour au lendemain.

L’éloignement avec les proches

Après l’excitation des premiers mois ou des premières semaines, le manque cruel de la famille et des amis peut se faire sentir et peser lourdement sur le moral de l’expatrié. En fonction du décalage horaire et des conditions de vie, il ne sera pas toujours possible de joindre ses proches dès qu’on le souhaite afin de leur faire part des péripéties rythmant le quotidien.

Le manque peut être couplé à un sentiment de culpabilité, la culpabilité de rater des événements et dates clés de la vie de ses proches. Anniversaires, naissances, mariage, baptême, maladie ou mort d’un proche, il est rarement possible de pouvoir faire des allers et retours à sa guise et il faut apprendre à vivre avec cette frustration… et les reproches qui sont parfois formulés.

L’assimilation de la langue

Le niveau de langue peut constituer une véritable difficulté pour l’expatrié. Le manque de connaissances peut en effet créer une barrière avec les locaux ou les collègues de travail et freiner l’intégration au sein du pays.

Autre aspect à ne pas négliger, la fatigue mentale que peut engendrer le fait de s’exprimer en continu ou presque dans une langue étrangère, surtout durant les premières semaines. Penser et former des phrases dans une langue qui n’est pas la sienne mais aussi se concentrer pour comprendre ses interlocuteurs toute la journée imposent une forme de gymnastique d’esprit qui n’est pas de tout repos.

La pression familiale et professionnelle

Autre difficulté notable liée à la vie à l’étranger, et qui n’est pas assez abordée : la pression quant à la réussite de son projet d’expatriation. Cette pression se présente sous plusieurs formes. Elle peut tout d’abord être familiale, lorsque l’expatrié part vivre à l’étranger avec sa famille et doit assurer son bien-être matériel ou lorsque le voyage de celui-ci a été financé en partie par des proches, c’est notamment le cas pour les profils les plus jeunes. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit de ne pas décevoir les attentes de son entourage et de s’employer à réussir, coûte que coûte.

La pression peut également se manifester d’un point de vue professionnel, notamment lorsque le travail conditionne la prolongation du titre de séjour et donc du séjour au sein du pays. Certains expatriés s’investissent dans des emplois dans lesquels ils ne s’épanouissent pas et craignent d’en changer, au détriment de leur bien-être.

Les formalités administratives, un aspect inévitable de la vie à l’étranger

Partir vivre à l’étranger rime souvent avec de nombreuses démarches administratives qui ne concernent pas uniquement la phase de préparation. Une fois sur place, il faudra en effet effectuer de nombreuses formalités telles que la demande d’adhésion au système de santé, la souscription d’abonnements téléphoniques/internet, l’inscription sur la liste électorale des Français établis hors de France, etc.

Des démarches qui ne sont pas de tout repos mais qui sont indispensables pour une expatriation sereine.

Se redécouvrir et lutter contre l’isolement

Vivre à l’étranger c’est aussi se retrouver confronté à soi-même. L’expatrié est immergé dans un environnement nouveau où personne ne le connaît et où il doit se réinventer, à plus forte raison lorsqu’il part en solo. Il doit partir à la conquête des autres, se reconstruire un réseau amical et professionnel mais aussi trouver/créer sa place dans ce nouvel environnement.

L’expatriation est sans conteste une expérience enrichissante. Toutefois, il convient de ne pas l’idéaliser outre mesure et de prendre conscience que tout ne se déroulera pas nécessairement de manière fluide et qu’un temps d’adaptation sera nécessaire.

N’hésitez pas à intégrer les groupes d’expatriés déjà présents dans le pays d’accueil lors de votre arrivée afin de contrer la solitude et glaner des informations utiles. S’inscrire à des activités, en fonction de ses passions, constitue également une alternative intéressante pour faciliter l’intégration et s’épanouir au quotidien.

Assimil vous accompagne…

Préparez votre séjour à l’étranger avec les méthodes de langues Assimil. Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Japonais, Chinois : nous vous proposons une large sélection de langues étrangères.

 

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
103 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
61 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
55 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
52 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

Le roumain, Ionesco et la méthode Assimil : entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
33 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Mes 10 manga préférés :
Christel Hoolans

26/06/15
0 commentaire

Le catalogue Assimil 2016 est en ligne

08/01/16
11 commentaires

Les Indo-Européens,
fantômes de l’Occident :
entretien avec Jean-Paul Demoule

12/01/15
6 commentaires