Maîtriser une langue : un atout
dans le monde professionnel

Publié le 01/07/2015 par Assimil
1 commentaire

IMG_8262
Savoir parler une ou plusieurs langues étrangères est un atout prisé par de nombreuses entreprises. Quels sont les avantages à être polyglotte dans le monde du travail ? Comment mettre en valeur ses compétences linguistiques sur son CV ?

Pourquoi maîtriser des langues étrangères est important sur le marché du travail

Dans un contexte mondialisé, les candidats multilingues sont de plus en plus plébiscités par les entreprises. À compétences égales, un profil maîtrisant une ou plusieurs langues étrangères sera très probablement privilégié par un recruteur. En effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à interagir avec des interlocuteurs internationaux et il est intéressant d’avoir des ressources permettant de développer ces interactions.

Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères est aussi un excellent moyen de multiplier ses opportunités d’obtenir d’un emploi. Les compétences en langues étrangères sont très prisées dans certains secteurs, comme le tourisme, la banque, la distribution, le commerce ; les métiers de l’accueil ou de l’hôtellerie, ou encore pour certains postes liés à l’administratif (assistant(e) de direction, responsable du personnel, etc.). À noter que la maîtrise d’une langue rare peut être précieuse et peut permettre de décrocher des postes dans des secteurs de niche.

Ce savoir peut être source de mobilité à l’international, multipliant ainsi les opportunités d’emploi et de trouver l’emploi qui correspond le mieux à vos attentes.

Les connaissances linguistiques prennent également toute leur importance dans le cadre de la vie professionnelle quotidienne, notamment pour de la veille informationnelle. Connaître des langues étrangères élargit les possibilités de s’informer sur l’activité de son secteur d’activité, des concurrents ou tout simplement pour identifier des bonnes pratiques, etc. Au quotidien, cela peut favoriser la pro-activité et le dynamisme.

Quelle langue apprendre ?

L’anglais est sans aucun doute la première langue étrangère à maîtriser. Elle est devenue, au cours de la dernière décennie, la langue incontournable dans le monde de l’entreprise où le « globish », version simplifiée de l’anglais n’utilisant que les mots les plus communs, devient une nouvelle norme.

Le choix d’apprendre une langue ou une autre dépend des objectifs professionnels de chacun. On notera par exemple que l’espagnol et le portugais peuvent ouvrir des opportunités en Amérique du Sud et que l’allemand permet de travailler au sein d’un pays qui est le premier partenaire commercial de la France. Le chinois est quant à lui la langue la plus parlée au monde et la Chine s’est ouverte depuis plusieurs années à l’accueil de travailleurs internationaux.

Pour apprendre une langue, à chacun sa méthode : cours particuliers dans une école de langue, méthode d’apprentissage autonome de type Assimil, séjour de longue durée à l’étranger dans le cadre d’un cursus universitaire si vous n’avez pas fini vos études ou comme fille ou garçon au pair. En tant que salarié, il est possible de profiter des dispositifs dédiés à la formation comme le DIF (Droit individuel à la formation) ou le CIF.

Comment mettre en avant sa maîtrise d’une langue dans son CV ?

Le mode de présentation des compétences en langue doit être réfléchi afin que le recruteur ne passe pas à côté de cet atout lors de la lecture du CV.

Comment indiquer son niveau de langue ?

Si vous parlez plusieurs langues, vous pouvez envisager de créer une catégorie à part dans votre CV afin de mettre en valeur vos compétences et de ne pas les noyer dans un flot d’informations.

Pour ce qui est d’indiquer le niveau de maîtrise, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez par exemple mettre en avant les scores obtenus à des examens de langues reconnus comme le TOEFL ou le TOEIC pour l’anglais, ou encore le DELE pour l’espagnol. N’oubliez pas de mentionner l’année d’obtention desdits examens.

Vous avez également la possibilité d’utiliser le Cadre Européen de Référence des Langues (CECRL) pour indiquer votre niveau de maîtrise d’une langue. Il permet de catégoriser son niveau sur 6 paliers : A1, A2, B1, B2, C1, C2 (de l’élémentaire à l’expérimenté).

Si vous souhaitez faire usage de la mention « courant », n’oubliez pas d’apporter des précisions car cette notion est trop imprécise pour les recruteurs. Qu’est-ce que cela signifie dans un contexte professionnel ? Rédaction d’e-mails, négociation commerciale, accueils de clients, etc. : n’hésitez pas à indiquer à quoi vous avez déjà employé vos compétences linguistiques dans le cadre de vos expériences professionnelles.

Lorsque vous candidatez à des postes pour lesquels vous savez que la maîtrise d’une langue ou de plusieurs jouera en votre faveur, n’hésitez pas à en faire mention dès le titre. Cela peut notamment être le cas pour des postes dans le tourisme, des emplois de cadre dans la logistique… Exemple : « Première de réception trilingue », « directeur de la Supply chain bilingue », etc.

Les points de vigilance

Attention à ne pas mentir sur votre niveau de langue. Les recruteurs auront tôt fait de tester vos dires et de se rendre compte d’une éventuelle supercherie.

Par ailleurs, si vos connaissances dans une langue se limitent à des notions datant du lycée et du collège, inutile de les mentionner si elles ne sont d’aucune utilité pour servir dans un contexte professionnel.

Attention également à la notion de bilinguisme. Seules les personnes tirant leur excellent niveau de langue d’une immersion quotidienne, dans une famille parlant une autre langue ou ayant vécu pendant une longue période à l’étranger peuvent y prétendre. Si ce n’est pas le cas, mieux vaut préférer la notion « courant ».

Assimil vous accompagne…

Assimil met à votre disposition des méthodes ainsi que des guides de conversation qui vous aideront dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Découvrez par exemple la méthode Assimil dédiée à l’anglais des affaires.

Commentaires

Par pascal le 09/07/15 à 2h32

La meilleure motivation pour apprendre une langue n’est pas pour un usage professionnel mais pour sa propre culture personnelle.
Aucun intérêt d’avoir étudié l’anglais des années pour aller vendre des chaussures…

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
61 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
55 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
52 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
33 commentaires

derniers commentaires

Bonne question, ça se rapproche !

Éditions Assimil
21/08/17

au hasard

Les langues régionales en France,
une richesse culturelle

02/06/15
9 commentaires

Séries Canal : la langue,
un choix stratégique ?

24/06/16
2 commentaires

Oublier sa langue maternelle :
est-ce vraiment possible ?

30/06/17
0 commentaire